• J'ai décidé de me mettre à la musique... et d'embarquer les enfants en même temps... voici donc nos cartes

    Télécharger « GammeDo.pdf »

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Petit papa Noël...

     

    "Nous croyons pourtant développer beaucoup l'imagination de l'enfant en lui donnant à croire comme vraies des choses fantastiques; ainsi par exemple, Noël est personnifié dans certains pays latins par une vilaine femme, la Befana [...]. Dans les pays anglo-saxons, au contraire, Noël est un vieillard caduc, couvert de neige, qui porte dans un panier énorme les jouets aux enfants, en entrant réellement la nuit dans leur maison. Mais comment ce qui est le fruit de notre imagination pourrait-il  développer l'imagination des enfants ? Nous seuls imaginons et non eux, ils croient, ils n'imaginent pas. [...] c'est nous qui nous divertissons de la fête de Noël et de la crédulité de l'enfant. "

    Pédagogie scientifique, tome 2. Chapitre sur l'imagination

    Illustration : Tableau de Normal Rockwell (mon iilustrateur préféré )

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    3 commentaires
  • Un "jeu" acheté pour travailler sur les différentes cultures. Une occasion aussi de parler d'histoire ;)

    http://www.amisduperecastor.fr/

    L’album du Père Castor Chacun sa maison, publié en 1933, a été réédité en fac-similé par Les amis du Père Castor (association créée par François Faucher lorsqu’il est parti à la retraite après avoir succédé à son père pour diriger les éditions Flammarion) avec les illustrations originales d’Alexandre Chem, père de Paul Chemetov.
    C’est un album broché dont le papier cartonné lui profère un parfum d’antan. Il se compose de 32 cartes détachables, pour partir à la rencontre de huit « familles humaines » qui comportent chacune un enfant, sa maison, un animal et un moyen de transport, tous particuliers à son pays. Au dos de chaque carte se trouve un court texte descriptif. Cet ouvrage permet ainsi des quantités d’usages différents, de jeux, de combinaisons, et d’histoires à raconter. 
    Un avertissement rappelle que, dans son contexte, l’ouvrage participait à promouvoir l’universalité et non des propos colonialistes. 
    Il est intéressant de rapporter le souvenir d’enfance qu’évoque Paul Chemetov dans Il y faudrait plus d’enfance (Ed Tarabuste 2008) : « L’igloo, la yourte, la case en pisé hérissée comme un cactus, les branches d’un échafaudage devaient, dans un jeu des familles, être habités par leurs occupants : l’esquimau, l’éleveur nomade ou le paysan africain. Il fallait donc deviner qui habitait là et qui ici. Les maisons n’étaient pas que des legos, des cubes géométriques [...] mais d’abord les demeures des humains, des autres [...] Je garde la mémoire de cet album qui m’incitait à loger Chacun dans sa maison. »

    https://www.espazium.ch/traces/trouvaille/larchitecture-pour-les-enfants 

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    3 commentaires
  •  

    "Si nous cherchons un être pur, un être sans idées philosophiques préconçues ni idéologie politique et également éloigné des deux, nous trouvons cet être neutre qu’est l’enfant. Et si nous croyons que les hommes sont différents parce qu’ils parlent différentes langues, nous devons reconnaître, dans l’enfant, un être qui justement ne parle aucune langue et qui, par le fait même, est prêt à apprendre n’importe laquelle. L’enfant doit donc être au centre de nos préoccupations lorsque nous cherchons des voies vers la paix."

    Maria Montessori

    La règle d'or, Norman Rockwell

    Des voies vers la paix... et une régle d'or...

    Une mosaïque fut offerte aux Nations Unies, à l'occasion du 40ème anniversaire en 1985 par Mme Nancy Reagan, alors première Dame des Etats-Unis. 

    Cette mosaïque est basée sur la peinture de l'artiste américain Norman Rockwell, intitulée la Règle d'or. Rockwell voulait illustrer comment la Règle d'or est un thème commun dans la majorité des religions à travers le monde. Elle représente des gens de toute race, conviction et couleur avec dignité et respect. La mosaïque porte une inscription signifiant "Comporte-toi avec les autres comme tu voudrais qu'ils le fassent avec toi." Cette oeuvre a été réalisée par des artistes vénitiens spécialisés dans l'art de la mosaïque.

    http://www.un.org/cyberschoolbus/french/untour/subnor.htm

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pas de grand discours... je vais juste reprendre les mots magnifiques de Sylvie d'Esclaibes  :

    "Maria Montessori expliquait qu’il était très important de donner aux enfants la connaissance du monde dans lequel ils vivent. Ainsi ils en deviendront plus tolérants. On juge souvent négativement ce que l’on ne connaît pas. Et l’enfant peut alors comprendre que, malgré le fait que l’on peut avoir des façons de vivre différentes, nous avons tous les mêmes émotions, nous ressentons tous les mêmes choses."

    Après des cartes sur l'Islam, les grandes religions, bientôt des cartes sur Noël.

    En attendant, je vous fais découvrir ou redécouvrir cette superbe chanson ...

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique