• Les neurones de la lecture, Stanislas Dehaene (un rapport avec Montessori, si si ;) ).

    Stanislas Dehaene, Professeur au Collège de France, membre de l'Académie des sciences, fait le point de l'état actuel de la recherche sur le fonctionnement du cerveau lors de la lecture à travers deux ouvrages : « Apprendre à Lire Des sciences cognitives à la  salle de classe »  et « Les neurones de la lecture » 

     Nous avons écrit ce petit livre avec plusieurs collègues, qui sont spécialistes de l’apprentissage de la lecture, pour essayer de mettre ensemble les données qui existent dans le domaine de la compréhension des mécanismes de la lecture dans le cerveau et de les rapprocher d’idées pédagogiques.

    Essayer de voir si nous pouvons, d’une certaine manière, émettre des principes pédagogiques à partir des connaissances que nousavons du fonctionnement cérébral. 

    Nous sommes arrivés à plusieurs idées clés que je vais vous énoncer. 

    Je ferai un exposé en deux temps : dans un premier temps, vous montrer ce que nous connaissons de l’organisation du cerveau dans le domaine de la lecture et, dans un deuxième temps, passer en revue ces principes pédagogiques. 

    Voici le compte-rendu de la conférence (trouvé sur le site de http://www.montessori-france.asso.fr/)

    Conférence partie 1

    Conférence partie 2


    Et quelques liens sur le rapport Stanilas Dehaene/Montessori :

    http://www.sauv.net/neuroneslect.php  

    L’existence d’une voie visuelle spécialisée dans la reconnaissance de l’orientation des lettres dans l’espace et ses connexions avec les autres aires impliquées dans le langage laisse en effet penser qu’il existe probablement d’autres types de dyslexies, ce qui apporterait peut-être, selon l’auteur " une justification des succès qu’obtiennent certaines méthodes d’enseignement de la lecture qui reposent au premier chef sur l’activité motrice de l’enfant ". C’est le cas des écoles Montessori qui font " tracer du doigt à l’enfant le contour de grandes lettres en papier de verre". En ce qui me concerne, j’ai repris cette technique pédagogique car j’ai pu en constater l’efficacité ainsi que celle qui consiste à tracer la forme de la lettre avec le doigt dans l’espace, dans un plan vertical. J’ai pu lire avec plaisir sous la plume de l’auteur que des travaux récents, cités dans sa bibliographie, confirment que " chez l’enfant normal " une " méthode multisensorielle était plus efficace qu’un simple entraînement phonologique et visuel ". L’étude des performances des enfants en difficultés dans l’apprentissage de l’écrit que j’ai rencontrés m’a appris la fréquence des difficultés qu’ils éprouvent dans la reconnaissance des formes et le repérage spatial. J’ai pu constater combien l’introduction d’exercices de motricité, d’orientation dans l’espace, de stimulation de la mémorisation de la forme des graphèmes par le geste, le toucher et la manipulation des unités graphiques pour former des mots, associée à des exercices de discrimination des phonèmes, donne des résultats spectaculaires dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, aussi bien chez l’enfant sans handicaps que chez le dyslexique. 

     

    Des choses intéressantes ici aussi : http://quandonparledelou.free.fr/lecture.php

    Compte-rendu de l'ouvrage "Les neurones de la lecture" : http://www.risc.cnrs.fr/cr-pdf/1186.pdf

    http://www.leolea.org/index.php/Les-neurones-de-la-lecture-.-Resume-de-l-ouvrage-de-Stanislas-Dehaene.html

    http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/04/23042013Article635022982296230018.aspx :

    Pour Stanislas Dehaene une pédagogie qui colle aux neurosciences

    Le neuroscientifique Stanislas Dehaene, professeur de psychologie cognitive au collège de France, prête une attention particulière à l’expérimentation menée par  Céline Alvarez. Avec sa collègue Manuella Piazza, également neuroscientifique et chargée de recherche à l’INSERM, ils sont venus observer la classe et envisagent d’écrire un livre, avec la participation de l’enseignante, afin d’apporter un nouvel éclairage aux principes de la pédagogie Montessori à la lumière des sciences cognitives

     

     Des vidéos très intéressantes de Stanislas Dehaene sur la lecture : http://www.college-de-france.fr/site/stanislas-dehaene/course-2007-05-31-09h30.htm (reconnaissance visuelle des mots etc...)

    J'ai le livre "Apprendre à lire" et sincèrement il est passionnant. A ne pas lire quand les enfants nous quémandent mais abordable tout de même. Je le recommande vivement. 

    Enfin je terminerai par ce site qui est vraiment plus qu'intéressant : http://moncerveaualecole.com/

    Dans la ZEP de Gennevilliers, une maternelle, en s’appuyant sur le matériel pédagogique de Maria Montessori et les principes cognitifs que je viens d’esquisser, obtient des résultats exceptionnels : avant même l’entrée en CP, tous les enfants savent lire et faire des calculs à quatre chiffres !

    Pour ma part j'utilise la pédagogie Montessori couplée à Léo et Léa (méthode recommandée par Stanislas Dehaene aussi).

    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    oumwaliya
    Jeudi 24 Avril 2014 à 17:46

    léo et léa, ma fille a beaucoup aimé, mais mon fils, non, rien à faire... snif...est-ce que je m'y suis mal prise avec lui, ou est-ce que cette méthode est peut-être trop complexe pour certains? bon, il a appris à lire quand même, mais moins fluide que ma fille


    est-ce lié au rapport de ma fille à la lecture ? ou parce-que mon fils est très "garçon": beaucoup dans l'action, et peut dans la réflexion...


    si tu as des pistes, ça m'interesse !


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :